Barre chocolatée, déforestation, et orang-outangs

Durée de lecture: 2 minutes
Un orang outang dans une future plantation d'huile de palme
Un orang-outang avec un seringue hypodermique sur son flanc – afin de l’endormir en vue de son déplacement à un autre endroit sur l’île de Bornéo, loin de la plantation d’huile de palme. Au milieu de l’île de Borneo, un combat contre la déforestation est mené par Yayasan Orangutan Indonesia (Yayorin) qui tente de convaincre les peuples indigènes de ne pas vendre leurs terres aux compagnies productrices d’huile de palme. Photo prise le 19 Novembre 2008. (AFP/AFP/Getty Images)

Chaque jour, nous achetons des crèmes, des barres chocolatées, des produits d’hygiène corporelle, des chips, et tout plein de produits à base d’huile végétale. Là où cela devient problématique, c’est quand cette huile est de l’huile de palme. Aujourd’hui, pour faire face à une demande croissante de cette huile présente dans une quantité phénoménale de produits,  on procède à la destruction de forêts primaires, notamment sur les îles de Borneo et de Sumatra en Indonésie, afin de faire place nette à de l’espace cultivable.

Or, ces forêts abritent une importante faune, dont l’espèce la plus emblématique est l’orang-outang. La destruction de l’environnement des orang outangs pour y aménager la culture d’huile de palme aboutit à un constat simple : en 20 ans, leur population a été divisée par 2 , et l’espèce figure sur l’ Appendice 1 de la convention Cites : autrement, en danger d’extinction.

Il y a quelques jours, France 5 a diffusé le documentaire « Green ». Grâce à la bienveillance de son auteur Patrick Rouxel, ce film est libre de droit. Vous allez pouvoir découvrir en images l’impact des cultures d’huile de palme sur la vie des orang outangs.

Ce film suit les aventures d’une femelle, Green, et montre concrètement l’impact de la déforestation (la destruction de son habitat), avec la production toujours plus importante d’huile de palme, ou de mobilier en bois exotique.

Vous avez 48 minutes devant vous ? Je vous invite à regarder dès maintenant ce documentaire. N’hésitez pas à le partager avec vos amis.

Faire attention aux produits que nous achetons pour ne pas encourager ce massacre est notre seul et unique moyen d’action. Nous avons beaucoup plus de pouvoir que nous le pensons.

A la mémoire de Green, femelle orang outang, victime de notre insouciance.

Plus d’infos sur http://www.greenthefilm.com/

13 commentaires sur “Barre chocolatée, déforestation, et orang-outangs”

  1. Ce film est extrêmement émouvant… J’espère qu’il sera vu par un maximum de personnes. Je pense qu’il peut avoir un impact! Toucher aux émotions pour atteindre l’esprit, les comportements.

  2. Ping : Les tweets qui mentionnent Barre chocolatée, déforestation, et orang-outangs | TantMieux.fr -- Topsy.com

  3. Ping : Bio n’est pas toujours écolo… | TantMieux.fr

  4. L’homme détruit la nature et les animaux, il pollue la mer. Demain il n’aura plus de quoi respirer.

  5. Bonjour,

    quelques amis et moi-même aimerions utiliser la photo de cet article (ou une autre similaire) dans le cadre d’une vidéo. Je ne vois apparaître aucun crédits, cette image est-elle libre de droits ?

  6. Bonjour,

    Vous faites bien de demander. Je l’avais récupérée sur un blog qui ne creditais pas non plus… APrès quelques recherches, voici la légende et l’url :
    An orangutan is seen with an tranquilizer dart in his side – to make him sleep before rangers relocate him to another place on Borneo island, away from this palm oil plantation. In the middle of Borneo island, a struggle against deforestation is lead by Yayasan Orangutan Indonesia (Yayorin) who tries to convince indigenous people not to sell their lands to palm oil companies, which are vital to the orangutan. Photo taken on November 19, 2008. (AFP/AFP/Getty Images)
    http://www.boston.com/bigpicture/2009/01/scenes_from_indonesia.html

  7. Bonjour, je suis étudiante et j’aimerais travailler sur cette image de l’orang outan. Pourriez vous s’il vous plait me donner l’auteur de cette photo? Il me faut absolument cette information pour mon exposé.
    Merci d’avance.

  8. les orangs-outangs ne sont pas victimes de notre « insouciance » mais sont victime du CAPITALISME (CaD d’un système économique et de production basé sur la maximisation du profit et sur l’exploitation des humains, des animaux et de la nature).
    vous vous dites « écologistes » et vouloir sauver la planète, alors entrez en guerre contre le capitalisme, car lui a déjà commencé l’offensive contre la planète et les hommes depuis longtemps.
    on ne sauvera pas le monde sans détruire le capitalisme et ceux qui le dirige !

  9. Nous ne voulons pas « sauver la planète », mais bien l’espèce humaine. La planète, elle, se remettra très bien de tout cela une fois l’humain disparu.
    Il faut nous mettre d’accord d’abord sur une définition de capitalisme. Si je prends celle du dictionnaire, il s’agit de « Régime économique et social dans lequel les capitaux, source de revenu, les moyens de production et d’échange n’appartiennent pas à ceux qui les mettent en œuvre par leur propre travail. » Cela est une des causes clairement identifiées de l’exploitation à outrance des ressources, mais malheureusement pas l’unique. Sortir du capitalisme peut se faire, effectivement, mais l’étape de transition peut demander un peu de préparation. De nombreux scénario sont envisageables, avec divers degrés de réalisme. A ce titre, je vous recommande la lecture de cet article du Monde Diplomatique. https://www.monde-diplomatique.fr/2018/10/LAMBERT/59131

Laisser un commentaire